Monde

Condamné pour avoir projeté la décapitation d’un soldat britannique

Brusthom Ziamani, un jeune homme de 19 ans arrêté en possession d’un marteau, d’un couteau de cuisine et d’un drapeau islamique, a été reconnu jeudi coupable du projet de décapitation d’un soldat, devant un tribunal londonien. La sentence qui lui sera attribuée ne sera connue que le 20 mars.

Le prévenu a démenti avoir eu l’intention de répéter le geste de Michael Adebolajo, un jeune Nigérian condamné à perpétuité pour avoir poignardé et tenté de décapiter un soldat britannique en plein Londres, en 2013.

Le jury a, en revanche, retenu le témoignage de sa fiancée à qui il avait montré ses armes, et ses déclarations sur Facebook annonçant sa volonté de « tuer des soldats » avant de mourir en martyr.

Brusthom Ziamani, dont les parents sont témoins de Jehovah, s’était converti quelque mois avant son interpellation.

Un responsable de la brigade antiterroriste, Richard Walton, a estimé que le prévenu incarnait « la menace à laquelle nous sommes aujourd’hui confrontés au Royaume-Uni », expliquant que « Ziamani est un garçon impressionnable qui a été radicalisé et a rapidement basculé dans un état d’esprit extrémiste et violent ».

(Avec AFP)