Justice

Injure contre Manuel Valls : 4 000 euros d’amende requis contre Dieudonné

Une amende de 4 000 euros a été requise mardi 3 février, à l’encontre de Dieudonné. Dans une vidéo diffusée fin août 2013, l’humoriste controversé, poursuivi pour injure, avait qualifié Manuel Valls, alors ministre de l’Intérieur, de « Mussolini moitié trisomique ».

Un euro de dommages et intérêts

Condamné à plusieurs reprises pour des provocations antisémites, Dieudonné avait notamment qualifié Manuel Valls de « brèle », « de petit soldat israélien veule et docile ».

Le Premier ministre a demandé un euro de dommages et intérêts, son avocat, Me Richard Malka faisant valoir que « bien au-delà de lui-même, c’est de la dignité du débat démocratique dont il est question ».