Politique

Législatives partielles dans le Doubs : Sarkozy veut laisser « les électeurs choisir »

Ni soutien au FN, ni front républicain. Nicolas Sarkozy a annoncé ce mardi devant le groupe UMP qu’il fallait dire « non au FN » mais laisser « les électeurs choisir » lors du second tour l’élection législative partielle du Doubs, qui opposera le FN au PS. Sans surprise, le président de l’UMP se rallie donc à la stratégie du ni-ni : ni appel au vote PS dans le cadre d’un front républicain, ni appel au vote Front national.