Sécurité

La police d’Orléans tombe par hasard sur un jihadiste présumé

Tout a commencé avec un banal incendie. Lors d’une intervention dans un logement d’Orléans, dans le Loiret, des pompiers ont découvert des armes et des drapeaux de l’Etat islamique. Ils ont aussitôt prévenu la police, raconte RTL.

La Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), saisie par le parquet anti‐terroriste, a donc placé en garde à vue plusieurs suspects en début de semaine. L’un d’entre-eux a été mis en examen pour «participation à une association de malfaiteurs et port d’armes en relation avec une entreprise terroriste» et écroué mercredi. L’enquête se poursuit maintenant sur commission rogatoire, indique RTL.