Sécurité

L’UE annonce de nouvelles actions contre le terrorisme

Ces mesures, qui visent à améliorer la surveillance des personnes suspectes, seront discutées lors du sommet européen du 12 mars.

Un plan de bataille « concret et ambitieux ». Les ministres de l’Intérieur de l’UE ont adopté ce jeudi une série de mesures destinées à lutter contre le terrorisme, trois semaines après la vague d’attentats qui a frappé la France. Ces actions doivent être discutées lors du sommet européen du 12 mars.

L’UE veut ainsi rendre obligatoire les contrôles des ressortissants communautaires aux frontières extérieures de l’espace Schengen. Autre mesure : la mise en place d’un registre européen des données des passagers des avions, afin d’améliorer le contrôle des individus suspects. Europol sera chargé de la surveillance des réseaux sociaux où la propagande jihadiste sévit. Enfin, l’UE souhaite mieux localiser les islamistes radicaux partis dans des zones de guerre lorsqu’ils reviennent en Europe.

Ces dispositions devraient faciliter l’adoption d’une mesure souhaitée par la France : celle de priver les documents d’identité et de voyages des individus suspectés de vouloir rejoindre les mouvements jihadistes en Syrie et en Irak.