Monde

Méditerranée : de nouveaux navires sur place pour sauver les migrants

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

Face au drame des migrants en Méditerranée, la « bouée de sauvetage » européenne se met en place. Deux navires de la marine allemande sont arrivés en Crète, lundi 4 mai, pour se joindre à la mission européenne Triton, chargée de surveiller les côtes européens en Méditerranée. « Les deux navires qui sont prévus pour l’aide aux migrants sont le bâtiment de soutien logistique à la frégate Hessen, qui se trouvent actuellement en Crète », a déclaré un porte-parole du ministère de la Défense à Berlin.

Près de 6 000 migrants ont été secourus pendant le week-end en mer Méditerranée, le total parmi les plus élevés de ces dernières années. Frontex, l’agence européenne chargée de la surveillance des frontières extérieures, a annoncé lundi 4 mai avoir renforcé les opérations de sa mission Triton, en Méditerranée.

Sur les 6 000 migrants secourus, près de 3 000 sont arrivés lundi en Italie. La Marine italienne a également annoncé sur Twitter, en postant une photo, la naissance au cours des opérations de sauvetage d’une petite fille dont la maman a été secourue par le navire Bettica.

Un navire français sur place

Les opérations de sauvetage, coordonnées par les garde-côtes italiens, ont été menées par plusieurs navires européens, dont le patrouilleur français Commandant Birot, arrivé le 2 mai sur place. « Nous avons demandé et obtenu la confirmation de pays européens, dont la France, concernant l’envoi de leurs unités », a déclaré à l’AFP, Ewa Moncure, la porte-parole de Frontex. Des hélicoptères et bateaux mis à disposition par le Royaume-Uni doivent prochainement arriver sur place.

Plusieurs centaines de migrants, essentiellement africains mais aussi pour beaucoup syriens, débarquent ainsi chaque jour sur les côtes italiennes après avoir été secourus par la marine ou les gardes-côtes italiens. Depuis le début de l’année 2015, 1 760 migrants ont péri en méditerranée, soit 30 fois plus que l’année dernière à la même période.

Face à la recrudescence des naufrages meurtriers, les dirigeants européens réunis en sommet extraordinaire à Bruxelles le 23 avril avaient décidé de renforcer la présence de l’Union en Méditerranée. Les Etats se sont accordés pour tripler le budget de la mission européenne Triton. Ce programme géré par Frontex avait pris la place en décembre 2014, de « Mare Nostrum », l’opération de sauvetage italienne.

(Avec l’AFP)

Crédit photo : Matteo Penna-CC BY 2.0

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone