Justice, Terrorisme

Hayat Boumeddiene a appelé ses proches depuis les terres du groupe EI

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

Hayat Boumeddiene refait surface. La jeune femme, recherchée après la fusillade à Montrouge et la prise d’otages meurtrière de la Porte de Vincennes commis en janvier par son compagnon Amedy Coulibaly, aurait appelé ses proches dimanche dernier.

D’après RTL, Hayat Boumeddiene a contacté ses frères et soeurs à plusieurs reprises depuis son départ pour la Syrie, cinq jours avant l’attentat contre Charlie Hebdo en janvier dernier. Les conversations ne durent à chaque fois que quelques minutes. La dernière date de dimanche dernier. C’est un proche de la famille qui raconte ces conversations à la radio. « Elle explique qu’elle a bien rejoint le territoire tenu par l’État islamique, sans toutefois révéler sa position exacte, soit en Syrie, soit dans le nord de l’Irak« , relate-t-il.

Elle voulait vivre « en terre islamique »

Selon ce même proche, la compagne du terroriste à l’origine de la mort d’une policière et de l’attentat contre l’Hyper Casher, est sereine. Elle justifie son choix auprès de sa famille et détaille certaines règles à respecter, comme l’autorisation qu’elle a dû obtenir pour appeler en France et donner au mois de février une interview au journal de l’Etat Islamique.

Hayat Boumeddiene dit passer ses journées à apprendre l’arabe, lire le coran, fréquente des femmes ou passe simplement du temps à la maison.

Quand on l’interroge sur les attentats du mois de janvier, l’épouse religieuse d’Amedy Coulibaly assure qu’elle n’est pas impliquée et qu’elle ignorait tout des agissements de son mari. Selon elle, il lui aurait simplement demandé, une semaine avant la tuerie de Charlie Hebdo, de partir en Syrie en lui promettant de la rejoindre bientôt.

L’itinéraire de Hayat Boumeddienne

Le 2 janvier 2015, cinq jours avant l’attaque de Charlie Hebdo, la jeune femme de 26 ans avait pris un avion de Madrid à Istanbul, selon une source policière française. De là, elle a passé la frontière syrienne le 8, selon les éléments communiqués par les services de renseignements turcs. Elle a rejoint la Syrie avec onze autres personnes dont des proches du couple.

En février dernier, Hayat Boumeddiene avait déjà fait parler d’elle en donnant une interview à Dâr-al-Islam, le magazine de l’Etat Islamique, en français. Elle se réjouissait alors d’avoir gagné “la terre du califat” où elle peut enfin “vivre sur une terre régie par la loi d’Allah”.

Elle confirme par ailleurs l’allégeance complète de son mari à l’Etat Islamique. Hayat et Amedy Coulibaly s’étaient rencontrés en 2007. Le jeune femme adopte le voile en 2009, puis se radicalise en 2010. Hayat Boumeddiene n’avait pas donné de signes de vie à ses amis depuis le début de l’année.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone