Politique

Travaux forcés, discrimination positive et Tariq Ramadan : les phrases du weekend

Tous les lundis matins, 3millions7 sélectionne les déclarations qui ont fait l’actualité du weekend.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

« Tuer des innocents, promouvoir l’antisémitisme, c’est anti-islamique ! » – Tariq Ramadan

L’intellectuel musulman s’est exprimé devant 3 000 personnes, à Montpellier, à l’invitation de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF).

« Nous ne savons pas gérer notre diversité, a déclaré Tariq Ramadan à propos des tensions internes à l’islam. Que faites-vous pour comprendre votre religion? Pas sur YouTube, pas sur Facebook, mais dans des livres. Arrêtez d’être toujours dans les mêmes cercles. Les chiites sont des musulmans. Ceux qui disent le contraire n’ont pas le droit de le faire. » 

L’orateur controversé a même appelé son auditoire à « respecter les peurs » des non-musulmans à l’égard de sa religion : « Respecter les peurs, ce n’est pas s’y soumettre, mais se faire comprendre. »

« On n’a qu’à recréer les travaux forcés » – Charles Pasqua

L’ancien ministre de l’Intérieur n’y est pas allé de main morte, dans l’émission « 13h15 le dimanche », sur France 2. Invité à donner son avis sur l’isolement des islamistes radicaux dans les prisons françaises, Charles Pasqua a déclaré :

«Qu’est-ce-que j’apprends moi ? Je lis le journal comme tout le monde. J’apprends qu’on va regrouper tous les détenus islamistes dangereux au même endroit. Bravo ! Et c’est où cet endroit? C’est sur le sol de la métropole? Non ce n’est pas sérieux. »

Ces islamistes radicaux condamnés, Charles Pasqua préfère « qu’on les mette sur une île, qu’on les mette loin ».

« La discrimination positive dans l’accès à la fonction publique est officialisée » – Marine Le Pen

La présidente du Front national a interprété les déclarations de Manuel Valls sur l’intégration des populations vivant dans une situation qu’il a qualifié d’« apartheid« .

C’est une déclaration du Premier ministre, sur la nécessité de « diversifier » et « d’ouvrir » l’accès au concours de la fonction publique, qui a particulièrement énervé Marine Le Pen.

Dans un communiqué, celle-ci a déclaré :

« Derrière ces déclarations assez floues, il y a clairement l’idée d’un renforcement de la discrimination positive, qui vise à créer des passe-droits et des passerelles en fonction de critères personnels, comme l’origine ethnique ou le lieu d’habitation par exemple, et non pas selon le mérite comme l’exigent les principes de notre République. »

« Une menace terroriste d’une gravité exceptionnelle » – Manuel Valls

Invité du « Grand Rendez-vous Europe 1, Le Monde et i-Télé », le Premier ministre a fait le lien entre les attaques terroristes et les élections départementales. Le passage en question est à écouter à 2 minutes :

Le Grand Rendez-Vous avec Manuel Valls (Partie 1) par Europe1fr

Désireux d’affirmer l’unité du gouvernement et du Parti socialiste à l’aube des élections, Manuel Valls a déclaré que « le gouvernement a intégré le niveau de la menace et nous agissons en conséquence. Il faut agir avec la plus grande fermeté. Il y a aujourd’hui 3.000 Européens en Syrie et en Irak. Il pourrait y en avoir 5.000 avant l’été. Vous vous rendez compte de la menace ? Dans le monde, ce sont les musulmans les premières victimes ! »

« La destruction délibérée de notre héritage culturel commun constitue un crime de guerre et une attaque contre l’humanité dans son ensemble » – Ban Ki-moon

Le secrétaire général de l’ONU a vivement condamné, vendredi, la destruction de la cité antique de Nimroud, dans le nord de l’Irak, par le groupe Etat islamique (EI),  la qualifiant de « crime de guerre ». Dans un communiqué, Ban Ki-moon a déclaré :

« La destruction délibérée de notre héritage culturel commun constitue un crime de guerre et une attaque contre l’humanité dans son ensemble. »

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone