Politique

François Hollande met l’accent sur le civisme et l’éducation

Le président de la République répondait aux questions d’un panel de lecteurs du jounal Le Parisien. Parmi les sujets évoqués, la laïcité et la réforme du service civique.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

Durant cette interview, le président de la République est revenu en détail sur le projet de réforme du service civique qu’il appelle de ses vœux. Cette nouvelle monture concernerait tout jeune de 18 à 25 ans et durerait de six à huit mois. Les volontaires percevront une indemnité de 470 euros. Pour les encadrer, François Hollande suggère de recourir aux élèves de l’Ecole Normale Supérieure (ENA). Ces derniers se consacreraient à cette tâche six mois pendant leur scolarité. «  A la fin de mon mandat, 170.000 jeunes seront en service civique », a affirmé M. Hollande.

Ce dernier a également évoqué l’expérimentation en métropole du « service militaire adapté », un dispositif déjà opérationnel dans les départements et territoires d’Outre-mer. Il s’agit d’un encadrement militaire de huit mois « qui débouche sur une qualification ou sur un emploi », a assuré le chef de l’État. M. Hollande souhaite en déléguer l’administration au ministère de la Défense et trois centres de «  service militaire adapté » sont en cours de construction.

Enseigner la religion

François Hollande a ensuite tenu à rassurer quant aux risques d’amalgames suscités par l’emploi du terme «  islamo-fascisme ». Une inquiétude évoqués par la communauté musulmane contre qui les actes d’agressions sont en hausse significative. « Ce n’est pas l’islam qui est en cause, c’est le terrorisme islamiste qui utilise une religion de paix pour tuer et massacrer », a argué M.Hollande.

 « La laïcité c’est le respect de la liberté de conscience. Encore faut-il que chaque religion respecte les règles de la République. Et qu’elle s’organise en son sein. C’est le sens du dialogue qui est engagé par le gouvernement avec les acteurs de l’islam de France, pour examiner des sujets tels que la sécurité des lieux de culte, la prévention et la répression des actes anti-musulmans ou encore la formation des imams. »  

Le président de la République s’est ensuite exprimé en faveur de l’enseignement des religions à l’école. Un enseignement qui devra être « laïc », a insisté le chef de l’État qui souhaite également généraliser et étendre les cours d’éducation civique du CP à la terminale. «  Être citoyen cela s’apprend », a-t-il plaidé.

Photo de tête : François Hollande au palais de l’Élysée ( Eric Feferberg / AFP)

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone