Sécurité

Comment les centres commerciaux gèrent la menace terroriste ?

Les menaces du groupe jihadiste al-Shebab ont poussé les centres commerciaux à renforcer une sécurité déjà accrue depuis les attentats du mois de janvier.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

« J’ai vu beaucoup de policiers patrouiller aujourd’hui, je ne sais pas pourquoi », s’étonne Mélissa (les prénoms ont été modifiés à la demande des intéressés), vendeuse dans l’une des enseignes du Forum des Halles, à Paris. Apparemment la nouvelle n’est pas encore parvenue aux oreilles de tout le monde dans ce gigantesque centre commercial, un des plus courus de France avec 37 millions de visiteurs chaque année.

Le Forum des Halles fait partie, avec les Quatre Temps à la Défense (92), des centres commerciaux explicitement visés par une vidéo du groupe jihadiste al-Shebab, la branche somalienne d’al-Qaïda. Ces jihadistes sont connus pour avoir attaqué en septembre 2013 le Mall Westgate de Nairobi (Kenya). Bilan : 67 morts.

« Les mesures de sécurité étaient déjà renforcées depuis le mois de janvier et le passage au niveau alerte attentat du plan Vigipirate » en Île-de-France, explique une porte-parole d’Unibail-Rodamco, la société foncière qui gère les deux sites et un grand nombre de centres commerciaux en France et en Europe.

Ces lieux publics qui accueillent de nombreux visiteurs ont déjà été la cible de nombreux attentats, notamment celui des Quatre Temps en 1986 ou ceux des Galeries Lafayette et du Printemps en 1985.

Les sacs en première ligne

Depuis dimanche et la découverte de la vidéo, la vigilance est encore plus grande dans les deux centres commerciaux directement menacés, avec une augmentation des effectifs de sécurité – gendarmes, militaires ou CRS – et une plus grande attention portée aux bandes de vidéosurveillance, comme l’a confié un porte-parole d’Unibail-Rodamco au Figaro.fr.

Pour les visiteurs, le changement le plus visible est un contrôle renforcé des sacs à l’entrée. Joris est posté en haut des escalators de la porte Sainte-Eustache aux Halles. Le jeune homme scrute à la chaîne les sacs à main, valises ou sacs de courses, en désignant la pancarte du plan Vigipirate quand les passants s’interrogent.

« On fait seulement du contrôle visuel, mais on observe les réactions des gens. S’ils se mettent à trembler ou à transpirer c’est mauvais signe », explique le jeune homme en costume. Et si les intéressés refusent de se plier au contrôle, Joris transmet leur signalement aux forces de l’ordre présentes sur place.

Au sein des enseignes, les vendeurs assurent qu’ils n’ont pas reçu de consignes particulières depuis les récentes menaces. Ils notent tous une présence renforcée des patrouilles de sécurité devant leur vitrine. Leurs allées et venues se mêlent à celles des acheteurs, qui sont aussi nombreux qu’en temps normal.

Photo d’en-tête : avec 37 millions de visites par an, le Forum des Halles est l’un des centres commerciaux les plus visités de France (Creative Commons / Lionel Allorge).

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone