Sécurité

Nice : Trois militaires agressés devant un centre communautaire juif

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

Trois militaires ont été agressés à l’arme blanche mardi 3 février, dans le centre de Nice. Les trois soldats, qui étaient en faction devant un centre communautaire juif dans le cadre du plan Vigipirate, ont été légèrement blessés. Leur pronostic vital n’est pas engagé, a-t-on appris de source policière.

L’agresseur a été interpellé grâce à l’intervention de deux agents du tramway, qui passaient à proximité, et d’un autre homme. Il était armé de deux couteaux, mais n’en a utilisé apparemment qu’un, a précisé le premier adjoint de Christian Estrosi à la mairie de Nice, Philippe Pradal, qui s’est rendu sur place après les faits.

L’immeuble devant lequel les militaires assuraient la sécurité dans le cadre du plan Vigipirate abritait le Consistoire israélite de Nice, Radio Shalom et une association israélite.

Un homme déjà connu des services de police et de la DGSI

L’agresseur « âgé d’une trentaine d’années et originaire de la région parisienne, est très défavorablement connu des services de police », ont déclaré dans un communiqué commun les ministres de l’Intérieur et de la Défense. Il s’appelle Moussa Koulibaly mais n’a aucun lien de parenté avec le terroriste de l’Hyper Casher.

Selon une source proche de l’enquête, il a « été refoulé la semaine dernière par les autorités turques » et a été « entendu à son retour par la DGSI ». Le parquet anti-terroriste a été saisi, selon une source judiciaire.

Selon I-télé, une deuxième personne a été interpellée. Elle aurait été aperçue en compagnie de Moussa Koulibaly, quelques minutes avant l’agression.

Une condamnation unanime

« Toute la lumière sera faite sur les motivations et les circonstances de cet acte criminel », a souligné le président de la République, François Hollande, dans un communiqué.

Jean-Yves Le Drian et Bernard Cazeneuve « condamnent avec la plus grande fermeté cette attaque commise contre les forces armées ». Ils « adressent leurs vœux de rétablissement aux soldats lâchement blessés et réitèrent leur détermination à assurer la protection de notre territoire et de nos compatriotes ». Les deux ministres se rendront sur place dans la soirée.

Photo d’en-tête : Un soldat devant le Consistoire israëlite de Nice (AFP Photo / V. Hache)

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone